fbpx

Est-ce de ta faute si tu n’arrives pas à maigrir ?

Ça fait peut-être déjà des années que tu essaies de te débarrasser de tes kilos en trop.

Tu as essayé les régimes, tu t’es frottée au cercle vicieux privation et craquages.

Tu t’es peut-être tuée au sport aussi.

De longues heures de souffrance à courir, à dégouliner devant un cours d’abdos-fessiers.

Et pour quels résultats ?

TOUT VA BIEN, C’EST NORMAL

Les médias, le monde médical et la société te font culpabiliser depuis des années.

« Tu manques de volonté, c’est pas bien compliqué de bien manger ! »

 

Sache qu’à l’adolescence, j’étais rondelette.

Et voulant plaire davantage aux garçons à l’époque, j’ai essayé moi aussi tous ces régimes et le sport.

Si bien que je suis devenue anorexique.

Et après 4 ans de maigreur, j’ai fait du yo-yo.

J’en ai eu marre, j’ai eu envie de comprendre.

Pourquoi le contrôle ça ne marche pas ?

« Pourquoi je ne peux pas maîtriser mon poids, mon corps, ma vie ? »

Je suis devenue coach sportif et nutritionniste entre temps.

Je connais toute la théorie de la perte de poids.

C’est pourtant simple !

LA VOLONTÉ DE MAIGRIR : EST-CE SUFFISANT ?

Après plusieurs années de coaching, j’ai rapidement compris que la nutrition et le sport, c’était des outils indispensables, mais largement insuffisants.

Un part importante du travail, c’est dans la tête !

La volonté est une denrée limitée.

On en a beaucoup le matin, puis elle diminue jusqu’au soir.

D’ailleurs, tu as dû le remarquer. Le matin, encore plus le lundi, tu es pleine de volonté. Tu vas tout déchirer au boulot tu vas manger des petits légumes verts avec ton poulet, et t’imagines déjà dans ton maillot de bain cet été !

Mais le soir en rentrant du boulot, c’est le drame. Chantal de la compte t’a pris le chou, les gosses te font chier, ta mère veut absolument t’appeler…

« AAAAAAAH ! »

La volonté a disparu. Ton cerveau passe en mode robot, et tu « bouffes ». Oui parce que là on ne mange pas, on bouffe pour tamponner une émotion négative. Toutes tes belles promesses s’envolent.

Tu culpabilises et tu te jures que demain tu feras mieux. Oui demain tu seras parfaite !

On ne va pas se mentir. Tu vas tenir 3 jours. Et le même schéma se reproduira. Parce que compter uniquement sur la volonté, c’est peine perdue.

MAIS ALORS QUE FAIRE ?

Il existe autant de façon de maigrir qu’il existe de personnes ayant réussi.

Les régimes peuvent fonctionner. Mais uniquement sur le court terme. Dès qu’on arrête, on reprend le poids perdu.

Le comptage des calories peut aider, mais comme le régime, quand on arrête, on est perdu. Il y a donc un risque de dépendance au comptage.

Le rééquilibrage alimentaire : c’est déjà mieux ! Très à la mode, et présent dans les bouches de tous les coachs en nutrition…

 

Mais à quoi bon rééquilibrer son alimentation si on ne règle pas le problème de fond ? S’il y a un rééquilibrage à faire, c’est qu’il y a une utilisation de la nourriture comme plaisir beaucoup trop importante.

La question c’est pourquoi et comment tu utilises la nourriture comme pansement. Tu peux faire un premier travail de réflexion et de prise de conscience.

    • Est-ce que j’ai vraiment faim ?
    • Pourquoi je vais dans le frigo ?
    • Qu’est-ce que j’étais en train de faire avant de grignoter ?
    • Quelle émotions je ressens ?
    • Qu’est-ce que je me raconte pour me convaincre de manger sans avoir faim ?
    • Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ?

 

Si tu arrives à faire ce premier travail, tu vas déjà réussir à bousculer des habitudes !

« Oui mais Marie, j’y arrive pas, et puis c’est nul ça va pas assez vite »

Ok alors, sais-tu faire des « home run » (baseball) ? Non ? Pourtant il existe bien des gens sur Terre qui savent, non ? Comment ont-ils faits ?

Il se sont entrainés ! Pendant des jours, des mois, des années ! Et bien là c’est pareil, essaie tous les jours, pendant des semaines !

Si tu arrives, tiens moi au courant 😉 Et si tu as du mal, réfléchis à te faire accompagner.

 

Einstein disait : «  La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ».

Alors ? Qu’as-tu à perdre à essayer ?