fbpx

La perte de poids : ma vocation

Pourquoi je fais ce que je fais ? Tu connais cette situation où tu ne sais plus où te mettre ? Il y a 3 ans, je suis passée chercher une amie, chez elle, pour nous rendre à une soirée. Elle était assise dans son canapé quand je suis arrivée. Elle allait faire ses lacets, et là… La claque. Elle n’arrivait pas à atteindre ses chaussures tant son ventre la gênait. Son fort surpoids la poussait à demander à sa petite fille de l’aider à attacher ses chaussures. Pendant que les petites mains de sa fille faisaient les lacets, mon regard croisa celui de mon amie. Des larmes roulaient sur ses joues.
J’ai connu personnellement la souffrance de la maigreur, mais à travers les yeux de mon amie, je me suis sentie envahie par la souffrance du surpoids. Je me suis imaginée, dans la rue, avec 40kg de trop. J’ai réalisé la puissante volonté qu’ont les personnes en surpoids pour sortir de chez elle et affronter la société extérieure, le monde médical, le monde du travail, constamment dans le jugement.
La nutrition, le sport, la chirurgie et toute la volonté du monde peuvent être mis en échec face à l’obésité et le surpoids. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas une question de volonté. C’est une question d’émotion, et ça, la société a du mal à l’accepter. Le jour où j’ai compris cela, j’ai mis toute mon empathie et ma bienveillance au service de mes clients en surpoids, ou obèses, et nous avons obtenu les meilleurs résultats de leur vie, ceux qu’ils n’attendaient plus. Ils ont retrouvé l’espoir qu’ils avaient perdu.

MARIE GIACCHETTI